Culture

dimanche, 25 août 2013 11:51

Les Romans de la Rentrée

“Le Pyjama est un étrange habit de travail”
Dany Laferrière
Editions Grasset



Dany Laferrière est un bon vivant à la plume alerte dès qu'il avale le café matinal. L'écrivain haitien trouve assurément des vertus à cet habit de travail qui est ici un vrai outil de travail. Il donne des conseils romancés à qui veut écrire. Il donne sa vision sur l'art d'observer son univers immédiat pour ensuite laisser libre court à son immaginaire.

C 'est là un roman de rentrée sympathique pour un écrivain qui n'en est pas à son premier livre ( 30 livres déjà à son actif)

jeudi, 22 août 2013 04:45

JOBY VALENTE – La Valeureuse !

Joby Valente est auteur chanteuse danseuse comédienne militante animatrice radio (tout ça sans virgule parce qu’avec elle les cases sont à bannir). Entendre parler ou chanter Joby Valente c’est s’interroger sur son histoire nègre.

jeudi, 22 août 2013 04:00

Pourquoi les TAAC ?

Partant du constat que la diaspora francophone originaire des Antilles, d’Afrique et de l’Océan Indien est peu représentée dans les cérémonies nationales de remises de prix littéraires ou musicaux notamment, Frank ANRETAR, entrepreneur et militant associatif, a décidé d’agir pour palier ce manque. En 2001 il crée une association avec pour objectif d’organiser une cérémonie récompensant les artistes AfroCaribéens les plus talentueux dans les domaines de la littérature, de la musique et du cinéma. La cérémonie des «Césaire de la musique» est née de cette volonté de mettre en lumière  notre patrimoine musical qui constitue l’une des richesses culturelles afro-caribéennes, et contribue indéniablement au dynamisme de la Culture française.

Emeline – Quintessence – Productions Cheval de Feu

Un album de 12 titres paru au courant du second trimestre.
12 chansons avec une belle harmonie et remplie de foi.
La voix sublime de la dame d’Haïti et dans le premier titre Infini, la trompette qui  invite au voyage.
Un magnifique album entre, énergie et délicatesse.

Fanfant est le patronyme lié en Guadeloupe étroitement au patrimoine musical issu de la « petite bourgeoisie » Pointoise. Dans les années 20, les années 50 les frères et fils Fanfant dirigeront des orchestres de la lignée tels que le Fairness. Dans cette famille on est musicien de père en fils. Et les enfants de la 3ème génération comme le batteur Jean-Philippe & le bassiste Thierry n’ont pas dérogé à la tradition. En dignes héritiers de Guy le papa, des - Roger, Robert, Gilbert, José, Christian et autres- ils sont à la pointe de la musique créole, entre biguine et jazz. Assurément ils influent sur notre culture et nous sommes aujourd’hui heureux que le piquant bassiste devant l’Eternel - Thierry Fanfant, entre deux tournées ait accepté de répondre à nos questions.

jeudi, 08 août 2013 04:54

Gigi Ledron : héritage - Action !

C’est dans le 93 qu’elle voit le jour, à Saint-Denis précisément. Elle y vit jusqu’à ses 20 ans. Et même si ses parents sont originaires de Trinité-Tartane de la Martinique, elle révèle qu’elle n’a malheureusement plus de liens avec ses origines mais reste viscéralement liée à l’île natale parentale. Cependant, lorsqu’on échange avec elle, comme avec une véritable citadine, la ville dynamique où elle est dit pouvoir vivre : c’est incontestablement New-York, et ajoute t’elle comme une source salvatrice : « Et en plus il a y a la mer ! »

Marie-Line Ampigny, ancienne journaliste et maîtresse des mots, a écrit un nouvel ouvrage « D’étranges rumeurs », paru aux éditions Orphie. Marie Line est également fondatrice et directrice du Théâtre de l'Air ancien, Théâtre de l'Air Nouveau, comédienne, et metteur en scène des belles années du Théâtre Noir de Paris. Après différents postes entre théâtre, animation et politique culturelle, Marie-Line Ampigny est aujourd'hui responsable de l'animation et de la communication au musée départemental de la Pagerie*.

Les 6 et 7 juillet ont été deux jours dédiés au Carnaval Tropical de Paris. Un quartier en liesse pour voir la 10ème édition du Carnaval de Paris initiée par les gens des Caraïbes. Rappelons pour l’historique que le père  du Carnaval des Tropiques de Paris fut Maurice, que l’on ne doit ni nier ni oublier. Le Tropical carnaval est une période de lâcher-prise pour les ultramarins, où tous ceux qui aiment la fête se donnent rendez-vous pour montrer les us et coutumes en partage dans nos îles : Guadeloupe, Guyane & Martinique. Mais c’est aussi une fête où les gens d’autres horizons sont invités à participer comme cette année le Vietnam, la Colombie, la Chine, la Réunion et autres.

lundi, 08 juillet 2013 11:24

Première édition du Carnaval Tropical

La Première édition du Carnaval Tropical par Mme Danielle Apocale, chargée  fut un franc succès.
 
Elle a eu avec elle évidemment son équipe d'organisation,le Tout-Paris y était présent entre politiques : Mme Hidalgo, candidate à la Mairie de Paris et des membres du gouvernement, Mesdames Georges Pau-Langevin & Sophie Elizon.

jeudi, 04 juillet 2013 04:32

Et les mornes se sont mis à chanter

Max Cilla, le Père de la flûte des Mornes comme le surnomme le « Péyi » Martinique, fut pendant deux ans le maître du grand Eugène Mona, et ensuite de Dédé Saint-Prix. Même si quelques institutions oublient son apport à la musique de la Martinique, il nous faut souligner que sa carrière s’est diversifiée tant au cinéma qu’au théâtre. Entre concerts et studios d’enregistrement, l’auteur-compositeur s’est inspiré de « l’oralité rurale de la Martinique », comme il aime à le dire. Max Cilla, c’est une musique marquée par l’universalité et la spiritualité, toujours harmonieuse et poétique.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher