Beauté

mercredi, 30 avril 2014 15:41

Le cheveu dans tous ses états

L’une est châtain et l’autre a le cheveu noir. L’une est originaire des Hauts de Seine et l’autre de la Martinique. Stéphanie Kayat et Anaëlle Baker. Les deux femmes sont à la fois différentes et complémentaires. Jusque dans leur art. Celui de sublimer la femme avec son seul cheveu. Stéphanie et Anaëlle sont les magiciennes de l’esthétique. L’une et l’autre apportent des solutions innovantes à leurs clients, femmes et hommes qui perdent leurs cheveux soit par hérédité soit à la suite d’une maladie. Stéphanie, la spécialiste de la dermo pigmentation « répare » alopécie et calvitie avec la technique de la micro pigmentation. Anaëlle, le coiffeur visagiste, propose la technique du Lace front qui consiste à couvrir en totalité (autant dire habiller) le cuir chevelu dégarni ou pas avec une micro peau incolore.



Stéphanie Kayat Anaëlle Baker

Outremer le mag : Qu’est-ce Hair Scalp Solution ?
Stéphanie Kayat : Hair Scalp Solution est une nouvelle technique qui apporte une solution à toutes les personnes qui souffrent d’alopécie et de calvitie. Cette technique s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Elle est complémentaire aux implants, extensions et tissages. C’est la solution quand tissages et extensions ne peuvent plus être utilisés sur un crâne dégarni. C’est un système qui combine la couleur et la micro pigmentation.


Outremer le mag : En quoi la micro pigmentation innove t’-elle par rapport aux méthodes déjà existantes ?
S. K. : Jusqu’à présent c’était surtout la méthode des implants qui pouvait pallier à l’alopécie et à la calvitie. Mais quand la chute de cheveux est très sévère, les femmes ou les hommes ne peuvent plus avoir recours aux implants. Avec cette nouvelle méthode on peut couvrir totalement les zones du crâne qui sont très clairsemées. La méthode que nous proposons remplace aussi avantageusement le crayon que certaines femmes utilisent pour couvrir leurs cheveux blancs et masquer leur calvitie. En cela, Hair Scalp Solution est une technique révolutionnaire.



Outremer le mag : Il n’y a donc pas de rajout de cheveux…
S.K. : Pas du tout. Il n’y a aucun rajout de cheveux. Sur un crâne nu, on ne peut plus rajouter de cheveux. Il faut donc avoir recours à la dermo pigmentation qui est un maquillage semi permanent du crâne. Cette technique consiste à créer sur les zones clairsemées du crâne, l’illusion d’un bulbe naissant et permet d’uniformiser le cuir chevelu. L’effet 3D ajoute de la densité au cheveu.



Outremer le mag : Est-ce une technique adaptée au cheveu afro ?
S.K. : Cette technique s’adapte à tous les types de cheveux et en particulier aux cheveux afro et métis. La couleur du pigment ressort particulièrement sur le cheveu afro puisque la peau des Noirs et des métis a, à la base une forte concentration en mélanine. Le pigment utilisé est hypoallergénique et répond aux normes de sécurité françaises. Le pigment a une durée de vie de trois ou quatre ans et d’une ou deux années supplémentaires sur un sujet de type africain. Le pigment utilisé résiste au shampoing, aux bains de mer et à la piscine.


Outremer le mag : Qu’en est-il de cette autre technique, le Lace front ?

Anaëlle Baker : Le Lace front, c’est une micro peau très semblable au cuir chevelu sur laquelle ont été implantés, un à un, des cheveux humains. Le résultat donne l’illusion parfaite du cuir chevelu de la femme. Cette micro peau est aérée et hypoallergénique. C’est une matière incolore qui convient à tous les types de peau. Le Lace front est donc idéal pour les femmes noires et métisses mais il convient aussi parfaitement aux femmes asiatiques et caucasiennes. Il a été créé pour les femmes qui perdent totalement leurs cheveux. Elles peuvent ainsi grâce à cette nouvelle technique retrouver leur féminité. Pour celles qui ont encore des cheveux, le Lace front peut être un recours soit par coquetterie soit par besoin puisqu’il s’adapte totalement à la couleur du cheveu naturel.

Outremer le mag : Pourquoi une femme devrait-elle faire le choix du Lace front et abandonner le port d’une perruque classique ?
A.B. : Les perruques telles que nous les connaissons sont fabriquées à partir de matières synthétiques. Le Lace front a supplanté les perruques anciennes souvent lourdes, épaisses et inesthétiques. Inconfortables, elles peuvent provoquer démangeaisons et irritations du cuir chevelu. Elles peuvent aussi atrophier le cheveu, par conséquent elles ne favorisent pas la repousse du cheveu naturel. Ces perruques sont donc peu pratiques et encore une fois, très inconfortables surtout pour les femmes qui vivent dans des pays chauds comme les nôtres.


Outremer le mag : A quels besoins répond précisément le Lace front ?
A.B. : Le Lace front est la solution idéale pour une femme qui veut changer de tête, passer du court au long ou inversement. Certaines femmes qui ne souhaitent pas se couper les cheveux naturels mais qui veulent un temps arborer une coupe courte, peuvent le faire avec la technique du Lace front. Aux Etats-Unis, c’est une technique maintenant très répandue. Elle participe à la coquetterie, à l’esthétique et à l’hygiène de la femme. En cas d’alopécie ou dans des cas plus graves comme lors d’un cancer, les Américaines pour pallier la perte de leurs cheveux utilisent le Lace front. Beyoncé, la célèbre chanteuse utilise cette technique pour se coiffer et non un tissage comme on pourrait le croire.


Outremer le mag : Comment se fait la pose du Lace front sur le cuir chevelu ?
A.B. : On prend les mesures du crâne afin d’avoir une micro peau qui s’adapte parfaitement au cuir chevelu de la cliente. Les cuirs chevelus ne sont évidemment pas les mêmes en fonction des gens. Puis avec la cliente nous choisissons la couleur, la nature et le type du cheveu en fonction de l’ethnie de la cliente. Ce peut –être un cheveu afo, crépu, métis, défrisé, bouclé, indien, asiatique, caucasien etc… On commande ensuite le Lace front tel que nous l’avons défini avec la cliente et nous le recevons environ quinze jours plus tard. Nous procédons ensuite techniquement à la pose du Lace front soit avec un adhésif spécial hypoallergénique conçu pour le cuir chevelu soit avec une colle elle aussi hypoallergénique et dédiée à ce seul usage. Une fois posé sur son cuir chevelu, la cliente conserve le Lace front pendant deux ou trois ans.


Outremer le mag : L’entretien du Lace front est-il contraignant ?
A.B. : Le Lace Front s’entretient comme un cheveu naturel. C’est véritablement une seconde peau pour la femme. Le Lace front résiste aux shampoings, brushing, bain de mer et de piscine, à la coloration et au fer à lisser. Avec cette nouvelle technique, une femme peut se coiffer ce qui n’est pas le cas avec une perruque. La technique du Lace front lui permet de séparer ses cheveux, faire une raie, des nattes ou des couettes si elle le souhaite puisque le Lace front, qui je le rappelle est incolore, adhère totalement au cuir chevelu de la femme. La micro peau devient en quelque sorte son cuir chevelu.


Photos : Giacomo Bretzel, Stéphanie Kayat et Christophe Luxureau
Renseignements : 06 99 87 81 82 (Stéphanie Kayat) / 06 95 53 99 81 (Anaëlle Baker).

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher