Culture

samedi, 09 mai 2015 23:33

« Réhabilitation » - Mémorial ACTe – Un espace unique

« Nous exigeons un monument à la hauteur du Crime commis » chantait Monsieur Patrick Saint-Eloi en 1998 dans sa chanson « Réhabilitation ».
Ce Mémorial ACTe divise certes, mais serait-il le début d’une réponse à l’hymne d’un grand homme et leader de la Guadeloupe ?
Chanteur-compositeur de métier, profondément Guadeloupéen, un statut auquel il n’a jamais dérogé.
Le Mémorial ACTe est le sujet qui « fâche » - financièrement il semble correspondre à ce qu’il ne fallait pas faire. Puisque, l’eau, par exemple manque en Guadeloupe. Certains s’inquiètent des priorités qui n’ont pas été respectées.
Le Mémorial ACTe est le Centre Caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage. Une « Mémoire qui inspire l’avenir ».

Au cours du discours de Monsieur Victorin Lurel, lors de la conférence de presse du 8 mai dernier, celui-ci déclare : « cet espace ne sera pas un lamentarium ». Il est là pour nous rappeler bien sûr, mais non pas pour opposer les uns contres les autres ou vice-versa. Il n’est surtout pas un musée mais un centre caribéen d’expressions, de recherches, de généalogies pour et avec les peuples de la Caraïbe. Il y a ici, le point de vue des enfants des victimes de l’esclavage et des abolitionnistes. C’est un centre polyvalent imaginé et créé par des Guadeloupéens, deux cabinets d’architectes menés par Pascal Berthelot et Jean-Michel Mocka-Célestine qui ont gagné ce marché parce qu’ils ont proposé un travail édifiant tenant compte de l’histoire du lieu».

Les apports financiers sont de 83 millions plus 23 millions pour la route soit donc  un total de 86 millions. Un budget que Le Président Lurel assure assumer avec fierté.
Des chiffres qui ont fâché , mais justifiés semble t-il, par l’importance du projet.
- Participation de l’Etat à hauteur de 17 millions
- Participation de l’Europe à hauteur de 20 millions
- Autres subventions 8 à 12 millions
La dépense de la Région s’élève à 40 millions.

C’est un exploit technique et architectural.
Pendant les cinq premières années, il faudra le subventionner parce que la culture mérite cette ambition, et Monsieur Lurel tente encore de convaincre le Ministère de la Culture pour financer son fonctionnement comme il le fait tant pour les musées que les centres nationaux.
Le Mémorial ACTe comme emblème du pays parce qu’il était nécessaire d’identifier le pays à quelque chose. Le rôle du Mémorial est de pacifier les cœurs au-delà des polémiques qui découlent de la question financière.
Le Mémorial ACTe a la mission de développer l’économie de la Guadeloupe. En exemple, pour ce faire d’ailleurs, il y a eu 300 emplois directs mobilisés depuis le début de sa création. 37 emplois directs assureront l’exploitation de l’espace, où on espère 300 000 visiteurs par an.
Pour  y accéder, 4 entrées qui débouchent sur 7800 m2 de bâti dont 2500 m2 acquis aux expositions dont une permanente. Et, un espace de recherches généalogiques où près de 8000 arbres généalogiques de familles guadeloupéennes sont répertoriés.

Lors de cette conférence, les différents acteurs ont répondus aux questions des nombreux journalistes du monde présents jusqu’à lundi.

Ils sont venus d’Afrique, d’Israël, du Canada, des Etats-Unis, des îles Anglaises , du Surinam, d’Antigua, ou d’Haïti, de Martinique entre autres. Les journalistes nationaux ne sont pas en reste, ni ceux du « Péyi Gwadloup ».
Beaucoup sont encore attendus, venus avec l’avion officiel du Président de la République française, Monsieur François Hollande, qui est reçu ce 9 mai par les élus de Guadeloupe.

La visite du Mémorial ACTe laisse découvrir un travail colossal et émouvant.

Il y a l’exposition permanente qui reflète la bande annonce du Mémorial ACTe. Une exposition  d’inauguration du premier Festival Caribéen de l’Image.

Un nouveau festival dédié à l’image. Le patrimoine et le contemporain s’y côtoieront. Le photographe-auteur Daniel Goudrouffe en est le parrain.

De nombreux artistes-photographes de Martinique, de la Dominique, de la Guadeloupe, de la République Dominicaine, de Cuba, d’Haïti, du Vénézuéla, de Trinidad & Tobago, de Saint-Vincent-Grenadines, de Sainte-Lucie sont représentés.

Le Mémorial ACTe est le reflet d’un rêve réalisé, il ne semble pas être celui d’un seul homme, mais d’une équipe consciente de son impact. Il contribuera à l’affluence du tourisme, c’est un pari qui devrait faire ses preuves.

Il est en tout cas, important de constater qu’au bout de cette conférence de presse Thierry L’Etang, l’un des responsables du développent scientifique et culturel et la conception programmation du Mémorial, Pascal Berthelot et Jean-Michel Mocka-Célestine - architectes du Cabinet BMC, le maire de Pointe-à-Pitre Jacques Bangou se sont prêtés tout au long de la journée aux questions-réponses des journalistes.

Des équipes d’ouvriers, des cameramen, des hôtesses, des interprètes s’affairent… Une équipe de Kobra Sécurité, avec des agents dispersés aux endroits stratégiques du site, en assure le bon déroulement.

Des officiels, des anonymes, des policiers, des gardes du corps pour un événement national, et international qui sera diffusé en direct sur Guadeloupe 1ère.

Le 10 mai, le Mémorial ACTe sera inauguré par le Président Français François Hollande accompagné de Mmes Christiane Taubira Garde des Sceaux, de Mme Georges Pau-Langevin Ministre des Outre-Mer, et de l’ancienne Ministre des Outre-Mer Madame Brigitte Girardin.

Certains comédiens de Guadeloupe accompagnent le président dont Firmine Richard et Jean-Michel Martial ainsi que Viviane Romana, Docteur en psychologie et représentante du CM98.

Sont également attendues différentes délégations des Caraïbes dont la Martinique menée par le Président de Région Serge Letchimy, des présidents et délégations d’Afrique et de nombreux pays.

Le 27 mai, date officielle de commémoration de l’esclavage en Guadeloupe, il sera organisé une grande fête populaire autour du Mémorial Acte.
Le 7 juillet, sera l’ouverture au Public.

{AG rootFolder="/images/sampledata/" thumbWidth="120" thumbHeight="120" thumbAutoSize="none" arrange="priority" backgroundColor="ffffff" foregroundColor="808080" highliteColor="fea804" frame_width="500" frame_height="300" newImageTag="0" newImageTag_days="7" paginUse="0" paginImagesPerGallery="10" albumUse="0" showSignature="0" plainTextCaptions="0" ignoreError="0" ignoreAllError="0" template="classic" popupEngine="slimbox"}memorial_acte{/AG}

Le Mémorial ACTe n’a probablement pas fini de faire couler des « encres », puisqu’aucune « ancre » ne l’enchaîne contre l’ouverture vers les autres.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher