Politique

mardi, 01 janvier 2019 18:42

Annick Girardin, ministre des Outre-mer : « 2019, année de l'engagement, de la transparence et de la transformation »

Comme chaque début d'année, les personnalités politiques ont adressé leurs vœux aux citoyens en ce 1er janvier 2019. Ceux prononcés par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ont particulièrement retenu l’attention des ressortissants des territoires de l’Archipel France, disséminés aux quatre coins du monde.

En tenue sombre, comme l’an dernier, Annick Girardin s’est appuyée, en partie, sur son récent passage à La Réunion, suite à la mobilisation des Gilets jaunes, pour construire son discours et tenter de répondre aux attentes de ces Français qui se sentent parfois si loin de la France d’Europe et qui ont exprimé ce « besoin de dignité, qui dépasse largement le pouvoir d’achat », selon la ministre.

UNE FEUILLE DE ROUTE DÉJÀ ÉCRITE
Après avoir rappelé qu’un grand débat national ouvert à tous portera, en ce début 2019, sur la transition écologique ainsi que sur les questions de fiscalité et de service public, Mme Girardin a fait remarquer que nombreux sont les Ultramarins qui se sont déjà exprimés en 2018, lors des Assises des outre-mer, qui ont abouti à la rédaction du Livre bleu. « L’année écoulée a été celle de l’aboutissement des Assises des outre-mer et la publication du Livre bleu outre-mer. Ce Livre bleu est notre feuille de route. Il nous oblige. Il présente l’ensemble des politiques publiques outre-mer pour lequel le gouvernement s’engage sur le quinquennat. Ce Livre bleu est disponible en ligne. Je vous invite si ce n’est déjà fait à aller le consulter. »

UN ENGAGEMENT CITOYEN EXEMPLAIRE
La ministre a aussi salué l’implication « exemplaire » des participants à ce Livre bleu qui a pris en considération leurs attentes en matière de formation professionnelle,  d’accès aux soins, de logement de transport, de création d’entreprise et d’adaptation des constructions aux risques climatiques. Elle a cité plusieurs points qui, selon elle, sont la preuve de la solidarité de l’État à l’égard des outre-mer : « poursuite de la reconstruction de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, lancement du plan de développement pour Mayotte, suivi des accords de Guyane, engagement sur les questions environnementales sur le chloredécone et sur les sargasses aux Antilles, bonne tenue du référendum de Nouvelle-Calédonie, qui a réaffirmé son attachement à la France ».

DE LA VISIBILITÉ SUR L’ACTION PUBLIQUE
« Cette mobilisation va se poursuivre en 2019, a-t-elle déclaré. Cette année sera celle de l’engagement, de la transparence et de la transformation. L’engagement citoyen, c’est le socle du Livre bleu. » La ministre a salué « l’implication des associations qui font un travail formidable pour renouer le lien social dans les quartiers » et appelé de tous ses vœux « un retour à l’essence même de l’élu local : être l’interlocuteur privilégié parce que légitime de ses concitoyens ».
« Je souhaite donc que 2019 soit l’année de la transparence, de la clarté sur l’action de l’État, de la visibilité sur l’action de vos élus. Vos questions sont légitimes : à quoi sert l’argent public ? Combien d’emplois sont crées grâce aux aides économiques ? Comment se construisent les prix sur votre territoire ? » 

DES COMPTEURS EMPLOIS, INVESTISSEMENT ET PRIX
Elle dit avoir entendu cette « demande forte, une demande de respect, une demande de responsabilité » et annonce, en conséquence, qu’elle mettra en place  « des compteurs pour mesurer l’efficacité de nos politiques publiques dans les territoires : compteurs emplois, compteurs investissement, compteurs prix. C’est la raison pour laquelle le ministère des outre-mer va poursuivre le déploiement de ses sites internet « Transparence » sur le modèle de ceux qui sont déjà en ligne pour le Guyane et pour Mayotte. Celui pour la Réunion sera en ligne au premier trimestre et d’autres suivront pour couvrir l’ensemble des territoires d’outre-mer. »

L’OBSERVATEUR DES PRIX OUVERT AU CITOYEN
Toujours dans cette volonté de transparence, Mme Girardin souhaite impliquer les citoyens et les corps intermédiaires dans la conception et le suivi des politiques publiques. Ainsi, elle a proposé que l’Observatoire des prix, des marges et des revenus associe un panel de citoyens volontaires à ses travaux dans chaque territoire d’outre-mer. « La confiance dans l’action publique c’est ce qui vous permettra de participer pleinement à la transformation de votre territoire. La transformation, nous l’avons voulu dans les assises et c’est aussi la nécessité d’investir massivement dans l’éducation, la formation, la recherche et le développement. Ce sera fait grâce au déploiement de plateformes de recherche.  Et de campus de métiers de la mer dans les océans Atlantique, Indien et Pacifique. 

UN FORUM PROJETS EN FÉVRIER
Mme Girardin a confirmé la tenue, en février prochain, du forum des projets, qui mettra à l’honneur les innovateurs d’outre-mer. Un rendez-vous qui s’inscrit dans ses actions de transformation de ces territoires. Et d’ajouter : « La transformation c’est aussi donner toute sa place aux secteurs d’avenir et créateurs d’emplois comme le tourisme durable, l’agriculture, l’agroalimentaire, la pêche et l’aquaculture. La transformation c’est abolir les distances, c’est favoriser la mobilité, c’est déployer partout le numérique pour rapprocher tous les Français. La transformation c’est enfin un horizon commun sur le développement durable. Car, si chaque territoire possède ses spécificités, chacun d’entre a démontré qu’il avait la capacité de se réinventer et d’apporter des solutions nouvelles dans l’accomplissement des 17 objectifs de développement durable. »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher