Redynamiser l’économie, créer des emplois pérennes
Le foncier doit revenir aux collectivités locales, c’est une exigence absolue : les besoins étant urgents (logement,agriculture, constructions publiques…). Accélérer le transfert des terres appartenant de l’Etat aux collectivités locales, réformer l’EPAG pour une meilleure prise en compte des Associations agréées dans le domaine foncier.

Publié dans Politique

Cette élection n’est pas une élection ordinaire. En décembre, vous n’allez pas simplement choisir celui ou celle qui portera la responsabilité de la Région Réunion pendant 6 ans. Nous avons tous, cette fois, rendez-vous avec notre destin. Nous sommes arrivés au bout d’un modèle essoufflé.

Je vous propose depuis 2010 de construire avec nous cette Nouvelle Société Réunionnaise, une société de la réussite et de l’excellence, une nouvelle société où chacun aura fini par trouver sa place, une nouvelle société apaisée, tolérante, responsable, une société de dignité pour chaque Réunionnaise et pour chaque Réunionnais.

Publié dans Politique

En décembre 2015, notre pays connaîtra une évolution institutionnelle qui marquera, par sa forme comme par ses conséquences, une étape déterminante de notre histoire. Cette évolution vient consacrer un long processus social et politique dont l’origine remonte à la société esclavagiste, s’est poursuivi après 1848 par le système colonial, pour enfin aboutir, après la seconde guerre mondiale, au système départemental qui consacrait, par la quête de l’égalité des droits, le long combat de nombreux martiniquais (1946).

Publié dans Politique

 

"Plus de 600 000 Franciliens sont originaires des départements et collectivités d’Outre-mer. Première, seconde, voire troisième génération, tous ont comme point commun d’avoir des difficultés à préserver les liens avec leur région d’origine en raison de leur manque de moyens ou du prix des billets d’avion. Notre ambition, à la tête de la Région IDF, est de leur permettre de retisser des liens avec leur région d’origine."

 

Le programme de Valérie Pécresse et site de campagne

Publié dans Politique

Proche des Guadeloupéens chacun se l’approprie comme son ami, son frère… Même si sa filiation le prédestinait à une carrière politique, puisqu’il est le petit-fils de Lucien Bernier, jamais il s’est revendiqué comme un héritier politique ou un ayant droit.

Publié dans Politique

Les urnes ont parlé... L'ancien président, Jacques Gillot, qui sort affaibli de ces dernières élections, a très peu de chances de retrouver son fauteuil. Josette Borel-Lincertin tient la corde.

Publié dans Politique

Nous n'avons jamais assisté à une telle mascarade électorale de toute l'histoire de la République.
Le 22 mars en Guadeloupe et dans tous les autres départements de la France, hors la Guyane, la Martinique, Lyon et Paris, les électeurs sont appelés aux urnes pour accomplir le geste citoyen qui assoit la démocratie.

Publié dans Politique

Pour 42 sièges (au lieu de 40 actuellement), ils seront donc 164 candidats et 164 suppléants — autrement dit, 82 binômes — à briguer un poste de conseiller départemental. Ces élections se dérouleront, le dimanche 22 mars prochain pour le premier tour. Et le dimanche suivant, le 29 mars, pour le second.

Publié dans Politique

La loi N° 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l‘élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires et modifiant le calendrier électoral a instauré d’importantes modifications :

-les conseils généraux et les conseillers généraux sont renommés respectivement conseils départementaux et conseillers départementaux ;

-les conseillers départementaux sont désormais élus au scrutin binominal  mixte majoritaire à deux tours : deux conseillers départementaux de sexe différents formant un binôme sont élus dans chaque canton au scrutin majoritaire à deux tours.

Publié dans Politique

Pour 272 voix contre 241 et 32 abstentions, l’Assemblée nationale a adopté mardi 26 février, en première lecture, le projet de loi instaurant l'élection d'un binôme homme-femme dans tous les cantons, dont le nombre passera de 4.000 à 2.000, et repoussant d'un an, à 2015, les scrutins départementaux et régionaux.
Ce texte prévoit aussi l'élection directe, par fléchage, des délégués des communes  dans les intercommunalités et modifie le mode de scrutin des élections municipales dans les petites communes.

Publié dans Politique

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rechercher