Culture

mercredi, 19 décembre 2018 20:37

Maryse Condé réconciliée avec la Guadeloupe

Elle était partie amère, elle est rentrée triomphante. Maryse Condé, prix Nobel alternatif de littérature, a débarqué en Guadeloupe mardi après-midi, accueillie par plus d’une centaine d’anonymes et de nombreux élus et personnalités de la culture.

 « Je suis heureuse simplement, bêtement naïvement. Heureuse et aussi fière quand même (…) d’abord pour la Guadeloupe. C’est pour elle que j’ai travaillé. C’est pour elle que je suis récompensée. Merci ! Bravo à la Guadeloupe ». 

ADMIRATION ET RESPECT

MC Souriante.jpeg

À son arrivée au salon VIP de l’aéroport Pôle Caraïbes, mardi en milieu d’après-midi, Maryse Condé a paru rayonnante, elle qui était partie un peu tristement, en raison de ses problèmes de santé mais aussi en ayant le sentiment que la Guadeloupe ne s'intéressait pas à elle. Malgré tout, avec ses mots, qui sortent difficilement de sa bouche à cause de la maladie, elle a su exprimer son amour pour la Guadeloupe. Ce pays n’a pas toujours su dire « Je t’aime » à ses enfants, même les plus illustres, mais là il était bien représenté pour saluer le talent de cette sommité de la culture et de la littérature et lui témoigner son admiration et son respect. 

ACCUEIL EN CHANSON

MC personnalité.jpeg

De nombreuses personnalités politiques et culturelles pour accueillir Maryse Condé.

L'affection que la Guadeloupe a pour elle a finalement été exprimés avec des fleurs, avec des bises à profusion, avec les témoignages des élus délégués à la culture à la Région et au Département, Georges Brédent et Brigitte Rodes… mais surtout avec cette explosion de joie de la centaine de fans présents, parmi lesquels on pouvait apercevoir beaucoup de femmes issues du milieu culturel. « Ohé, ohé Maryz rivé an péyi-la », ont-elles improvisé sur le rythme d’Angélina joli bateau, chanson du folklore antillais. Malheureusement, déjà fatiguée par le temps passé au salon d’honneur avec la presse et les personnalités, elle n’a pas pu profiter trop longtemps de cette ferveur populaire. Toutefois, il y aura une séance de rattrapage dimanche, au Mémorial Acte, à l’invitation de la Région Guadeloupe.

UN SÉJOUR D’UN MOIS
Elle séjournera en Guadeloupe pendant un mois, chez sa fille Sylvie, qui vit une partie du temps en Guadeloupe. Elle aura l’occasion de rendre visite à un groupe de collégiens, sinon elle restera au repos pour se remettre des émotions qu’elle a vécue depuis la remise de ce prix, à Stockholm, le 9 décembre. Ensuite elle rentrera chez elle à Gordes, dans le Vaucluse. La Guadeloupe va donc la perdre à nouveau. Cependant, ses ouvrages seront toujours disponibles pour permettre à ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de le faire, d'apprécier ce talent qui a été enrichi par ses nombreux séjours à l’extérieur. Et puis, qui sait, reviendra-t-elle un jour prochain, pour le dévoilement d’une plaque gravée à son nom sur le socle d’une œuvre artistique ou sur le fronton d’une construction, comme cela a déjà été fait à l’école communale de l’île de La Désirade ?

MC Signature.jpeg

« Vous me dites merci, alors que c’est moi qui dois vous dire merci pour l’inspiration que vous m’avez donnée. Sans vous je ne serais pas ce que je suis ». C’est le message que Maryse Condé a signé sur le livre d’or de l’aéroport Pôle Caraïbes, sous le regard bienveillant de Richard Philcox, son fidèle compagnon.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher