samedi, 10 novembre 2018 22:41

La Guadeloupe prête à accueillir les skippers en musique

Le groupe Kwaxicolor et ses invités Jacques D’Arbaud et Jocelyne Labylle, ont mis le feu sur le podium du Mémorial Acte, vendredi soir. L’ouverture de la soirée avait été assurée par quelques maîtres du gwo-ka (Anzala, Esnard Boisdur, Erik Cosaque…) réunis au sein du concept le Grand Méchant Ka. Le groupe Kwaxicolor et ses invités Jacques D’Arbaud et Jocelyne Labylle, ont mis le feu sur le podium du Mémorial Acte, vendredi soir. L’ouverture de la soirée avait été assurée par quelques maîtres du gwo-ka (Anzala, Esnard Boisdur, Erik Cosaque…) réunis au sein du concept le Grand Méchant Ka.

Tel François Gabart, à la barre de son maxi-trimaran Macif,  dominateur sur la 11e Route du Rhum — Destination Guadeloupe, les festivités des villages officiels de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire, ont été lancées en fanfare, vendredi à Basse-Terre et Pointe-à-Pitre. Au programme : des prestations musicales de qualité face à des publics enthousiastes à souhait.

Partis le 4 novembre 2018, de Saint-Malo, les skippers la Route du Rhum—Destination Guadeloupe, encore en course, foncent droit vers Pointe-à-Pitre. Les premiers du classement font tout pour y arriver dès ce week-end. Le leader de la course, François Gabart, a creusé l’écart avec son dauphin Francis Joyon. Macif va, en effet, beaucoup plus vite qu’Idec Sport, désormais pointé à plus de 120 milles nautiques. Positionnés depuis ce samedi, à moins de 900 milles (environ 1 600 km) de Pointe-à-Pitre les deux navigateurs n’ont qu’une idée en tête : rallier Pointe-à-Pitre le plus rapidement possible.  Dans quel ordre ? Il faudra attendre pour se prononcer. Une fortune de mer est vite arrivée.
Ce qui est certain c’est qu’ayant passé le tropique du Cancer, ils peuvent tous deux profiter pleinement des alizés pour les pousser vers les côtes guadeloupéennes. Déjà vainqueur en 2014, dans la catégorie Imoca (monocoque de 18,28 m) en 2014, François Gabart compte bien, cette fois, triompher au scratch avec son Ultime de 32 m.


OÙ SONT LES GUADELOUPÉENS ?

Le troisième du classement général, Armel Tripon (Réauté Chocolat) est beaucoup plus loin, à 2 000 milles (3 700 km environ) de Pointe-à-Pitre. Il est en Multi 50. Il a ravi cette troisième place au Saintois d’adoption Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en peloton Arsep). Ce dernier est désormais 2e de cette catégorie et 4e du général, depuis qu’il a été contraint de faire demi-tour vers les Açores, pour une avarie sérieuse. Il faisait jusqu’ici une très belle course dans des conditions difficiles.
S’agissant des autres Guadeloupéens (de naissance ou d’adoption) pendant cette première semaine de course, ils ont connu des fortunes diverses et le bilan est plutôt mitigé : en Rhum multi, David Ducosson (Air Antilles – Cazeneuve Maxi Catamaran) est 19e ; en Rhum mono, Luc Coquelin (Rotary – La Mer pour tous) est 4e tandis que Willy Bissainte (C’La Guadeloupe) a abandonné vendredi, après avoir tenté en vain de réparer son bateau qui avait subi une avarie juste après le départ ; en Imoca, Damien Seguin (Groupe Apicil) est 8e ; et en Class40, Dominique Rivard (Marie-Galante April) est reparti et se situe à la 43e place, Rodolphe Sépho (Rêve de Large) est 18e ; Carl Chipotel (Pèp Gwadloup), qui a dû s’arrêter, est descendu à la 25e place. Quoi qu’il en soit, leurs supporters attendront leur retour, la ligne d’arrivée  étant en place jusqu’au 7 décembre.


DEUX VILLAGES BIEN ANIMÉS

En attendant les deux villages d’animation de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre ont procédé aux derniers petits réglages vendredi, et, dans la soirée, ils ont pu accueillir, dans de bonnes conditions, un public très nombreux et des artistes de grand talent, aussi bien sur le site du Mémorial Acte que sur l’esplanade du port de Basse-Terre. C’est là, face au front-de-mer du chef-lieu de la Guadeloupe, que se situe dernière marque du parcours avant l’arrivée, la « Bouée de Basse-Terre »,  une magnifique bouteille de rhum géante aux couleurs de la Région Guadeloupe que les skippers devront contourner avant de filer vers la baie de Pointe-à-Pitre.
Chaque soir, jusqu’au 25 novembre à Pointe-à-Pitre et jusqu’au 18 novembre à Basse-Terre, grâce un programme d’animation très riche, ces deux villages vivront au rythme de ces forçats de la mer, partis à la conquête des vagues d’Atlantique pour une aventure chaque fois plus exceptionnelle. Et cela fait quarante que ça dure…

Un public très nombreux et très enthousiaste au Mémorial Acte.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rechercher