samedi, 03 novembre 2018 15:34

Ary Chalus rêve d’une victoire guadeloupéenne

Les skippers de la Région Guadeloupe présentés par Ary Chalus devant la ministre des Outre-mer Les skippers de la Région Guadeloupe présentés par Ary Chalus devant la ministre des Outre-mer

Ary Chalus n’a pas fait dans la demi-mesure. Le président de Région a honoré les skippers guadeloupéens de fort belle manière en leur dédiant une pleine journée. Elle s’est déroulée en deux temps. Dans la matinée, les navigateurs ont été présentés aux nombreux visiteurs de l’espace Région Guadeloupe. Puis, en fin de journée, ils ont été reçus au dernier étage du Palais du Grand Large, au cours d’une soirée de prestige. 250 personnes, pas une de moins, étaient tournées vers la petite scène aménagée pour l’occasion.

Alors que la pluie s’abat sur les larges vitres du bâtiment, il règne au dernier étage du Palais du Grand Large, une chaude ambiance. En maître de cérémonie, le président de la Région Guadeloupe, Ary Chalus, félicite une nouvelle fois ceux qui traverseront l’Atlantique sous la bannière de l’archipel. « Nous avons pu les encourager, leur dire que nous sommes à leurs côtés. Cette journée a également été l’occasion pour moi de féliciter toutes les personnes qui ont travaillé depuis plus d’un an sur cette Route du Rhum. »

S’il est incontestable que la Région Guadeloupe est le partenaire majeur des navigateurs guadeloupéens, la soirée est aussi l’occasion de remercier les différents sponsors qui se sont engagés dans les différents projets guadeloupéens. Willy Bissainte ne pas manque pas de le souligner. « La Guadeloupe est petite. Nous sommes donc obligés de multiplier les partenaires pour arriver à boucler les budgets et trouver la voie vers Saint-Malo ». Le skipper évoque en quelques mots son projet.  « Même si la Route du Rhum est une compétition, il faut également savoir transmettre des valeurs de solidarité. »  Il insiste aussi sur cette nécessité promouvoir les énergies renouvelables et les productions locales.

De son côté, David Ducosson, toujours avec l’air débonnaire qui le caractérise exprime au public son mal du pays. « J’ai hâte de retourner en Guadeloupe. Voilà déjà six mois que je suis parti et l’île commence à cruellement me manquer. » Sportivement, l’ancien préparateur d’Anne Cazeneuve, se dit très heureux de pouvoir courir sur un bateau témoin d’une si grande histoire. « Ce sera sa 5e participation à la Route du Rhum et c’est aussi le tenant du titre en catégorie Rhum Multi », rappelle le successeur d’Anne Caseneuve à la barre de Défi an nou.

Et puis, comment passer à côté de Dominique Rivard ? L’homme aux deux lunettes remercie très chaleureusement la Région Guadeloupe de la confiance accordée. Un peu comme Carl Chipotel, il sait qu’il n’y aura pas de miracle et qu’il ne franchira pas la ligne en vainqueur de sa catégorie. Cependant, le Marie-Galantais réaffirme sa volonté d’être le premier des bateaux ayant déjà un certain nombre d’années, à franchir la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre. « Je suis sur un Class40 vintage et cela me tient vraiment à cœur de prendre la première place des monocoques vintages car je ne peux pas rivaliser avec les machines de guerre de ma catégorie. Dans tous les cas, je vais tout faire pour porter le plus haut possible les couleurs de Marie-Galante. »

C’est bien loin des ambitions du président de Région, qui voue une foi inébranlable en ces champions. Il l’a encore dit : il veut la victoire en Guadeloupe. Sauf que le vouloir risque bien de ne pas suffire. En revanche, il est à souligner que c’est la première édition où la Route du Rhum voit partir autant de marins guadeloupéens expérimentés. Tous les rêves sont donc permis.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rechercher