vendredi, 02 novembre 2018 20:50

Le « mas » de Nasyon irradie Saint-Malo

Nasyon a Neg Mawon faisant son déboulé dans le rues de Saint-Malo Nasyon a Neg Mawon faisant son déboulé dans le rues de Saint-Malo

Invité par la Région Guadeloupe et le CTIG pour animer les rues de la cité corsaire et le village de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, le « group-a-po » Nasyon a Nèg Mawon a répondu à l’appel du large, avec générosité. Alors que les préparatifs de la saison carnavalesque vont bientôt débuter en Guadeloupe, le « mas » s’offre une présaison à Saint-Malo, pour le plus grand plaisir des résidents et visiteurs.

Ils ne sont pas là pour admirer les bateaux. Les résidents et visiteurs de la ville fortifiée de Saint-Malo en ont pris l’habitude. Tous les jours à 16 heures, ils forment une haie sur le passage de Nasyon a Nèg Mawon. Il ont rendez-vous avec ce « group-a-po »  mythique du carnaval de Pointe-à-Pitre, venu mettre le feu dans la cité corsaire. Les conditions climatiques ne sont pas les mêmes qu’au mois de février en Guadeloupe. Les tenues sont donc de circonstance. Qu’importe ! Les tambours-chants et les chaudes voix des danseuses du « mas » sont suffisamment puissantes pour réchauffer les corps et les esprits, vaincre l’adversité atmosphérique.

« Nous n’avons pas pu emmener tout le monde », s’excuse Marius, membre de Nasyon a Nèg Mawon car il aurait fallu affréter un avion entier pour nos 1 200 adhérents (rires). Malgré tout, nous essayons, avec la cinquantaine de personnes présente à Saint-Malo, de retranscrire au mieux l’esprit « mas », qui est présent, ici aussi. »

Un bonheur pour les Malouins et leurs hôtes, qui ont apprécié de ces déboulés carnavalesques, selon les dires de leur maire, Claude Renoult.

Ceci dit, ce n’est pas une première pour le groupe, qui s’était déjà plié à l’exercice lors de la précédente édition. « On emmène un petit peu de la Guadeloupe à Saint-Malo, c’est-à-dire ce que l’on sait faire de mieux sur la période de janvier à mars dans l’archipel », clame Marius. « Il s’agit d’un avant-goût du prochain carnaval, puisque tous les groupes préparent la saison à partir du mois de novembre. »

Invité par la Région Guadeloupe et le Comité du tourisme des îles de la Guadeloupe, ce « mouvman kiltirèl » a été choisi pour son projet qui cadrait mieux avec le fil rouge de la Région Guadeloupe. « Nasyon nous a présenté un projet qui ne comporte pas que du défilé », explique le conseiller régional Jean-Claude Nelson, chef de projet Route du Rhum. « En effet, le groupe propose également de l’initiation au tambour gwo-ka, des ateliers éducatifs, du théâtre de rue et surtout ces mêmes animations sur le village d’arrivée au MACTe. Aujourd’hui, nous constatons que nous avons fait un bon choix, car le maire de Saint-Malo est très heureux de la prestation de Nasyon ».

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rechercher