mercredi, 31 octobre 2018 19:50

Date de départ confirmée malgré quelques incertitudes météorologiques

Images météo de la dépression qui touche actuellement l'Océan Antlantique. Images météo de la dépression qui touche actuellement l'Océan Antlantique.

Le départ de la 11e Route du Rhum — Destination Guadeloupe aura bien lieu dimanche 4 novembre, à 14 heures (heure de Saint-Malo). Un soulagement après la rumeur d’une remise en question de cette date, qui a circulé au début de cette semaine. À l’origine de cette incertitude, la menace de prévisions météorologiques délicates sur la Bretagne.  Finalement la dépression atmosphérique annoncée en approche semble moins dangereuse que prévu.  Une conférence de presse des organisateurs est venue rassurer tout le monde, notamment la Région Guadeloupe. La crainte d’une arrivée des premiers bateaux, avant une mise en place complète des villages d’animation de Pointe-à-Pitre et de Basse-Terre, prévue le jeudi 8 novembre, avait laissé apparaître quelque inquiétude au sein de la collectivité régionale.

« Tous les fichiers météo nous disent que tout est réuni pour que le départ puisse avoir lieu le 4 novembre comme prévu ». Le message de l’organisateur de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, OC Sport, se veut rassurant. Un départ avancé a été étudié, mais n’a jamais été envisagé, selon Jacques Caraës, le directeur de course.

L’enjeu de la sortie de Manche

L’annonce d’une possibilité de départ anticipé par les médias n’est pas sans fondement, pour autant. Une dépression arrive sur la pointe bretonne et devrait donner du fil à retordre aux 123 skippers dès le début de la course. Cependant, les météorologues annoncent qu’elle serait moins violente que prévu et donc, laisserait aux participants, une fenêtre de tir navigable. Les vents ne devraient pas excéder les 20 nœuds (36 km/h) mais les experts s’attendent à avoir beaucoup de pluie. Au vu de ces prévisions, la direction de course a jugé que même les bateaux les plus lents pourront sortir de la Manche sans trop de danger.

Une deuxième dépression à surveiller de près

« Une autre grosse dépression est attendue dans la nuit de lundi à mardi sur les côtes bretonnes », annonce également Jacques Caraës. D’après le directeur de course, les bateaux les plus rapides (catégories Ultime, Imoca, Class40) pourront arriver à échapper à ces vents soufflant à 40 nœuds (72 km/h). Cependant, les Rhum mono et Rhum multi risquent de tomber en pleine tempête en amorçant le fameux golfe de Gascogne. Les fichiers météo ne sont pas encore assez précis pour le confirmer.

La balle dans le camp des skippers

Ces prévisions météo sont très importantes pour les skippers car elles vont définir leur stratégie de course. En choisissant de ne pas différer le départ, l’organisation renvoie la balle dans le camp des skippers.  Ce sera à ces derniers de décider de l’itinéraire à emprunter : Nord ou Sud. Du point de vue de la direction de course, il faut comprendre que le départ peut être donné sans trop de péril pour la flotte. Reste que la Route du Rhum est une transatlantique en solitaire, donc une compétition à risques. Les concurrents ont fait le choix de s’y inscrire en toute connaissance de cause.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rechercher