Environnement

samedi, 13 juin 2015 05:27

Des caméras embarquées sur des cachalots

Grâce à une caméra à haute performance (dite Crittercam-pro), conçue par un ingénieur américain pour être embarquée sur le dos d'animaux marins, une mission d'étude sur le mode de vie des cachalots dans les grandes profondeurs vient d'être effectuée dans les eaux de la Guadeloupe.

Grâce à cette technologie de pointe, qui permet aux scientifiques de « voir » ce que les animaux perçoivent dans leur environnement, on en saura bientôt davantage sur ces grands mammifères marins : leurs habitats, leur alimentation, leurs interactions sociales...

Positionné sur le haut de la tête des animaux, l'appareil léger et de petite taille, mais doté d'une puissante mémoire, permet d'effectuer des enregistrements de plus de 60 heures à des profondeurs supérieures à 1000 mètres dans une obscurité totale. Il est équipé d'un hydrophone (microphone sous-marin) assurant le suivi de l'activité sonore de l'animal ainsi que d'un enregistreur de la durée et de la profondeur de la plongée. Fixé au moyen d'une ventouse programmée, le système, très peu intrusif, se détache de lui-même au bout de quelques heures pour être récupéré en surface.

AMÉLIORER LES CONNAISSANCES

Développé depuis les années 1990, ce dispositif a déjà été utilisé sur une cinquantaine d'espèces terrestres et marines, des ours polaires au Canada aux tortues marines en Australie, en passant pas les manchots en Antarctique.

La mission réalisée en Guadeloupe en mars 2015 par l'Université Internationale de Floride avec le soutien du Centre d'activités régionales pour la mise en œuvre du protocole sur les zones et la vie sauvage spécialement protégées de la Caraïbe (CAR-SPAW), a permis de déployer plusieurs caméras et d'accompagner des cachalots à plusieurs centaines de mètres sous la surface de l'eau. Des biopsies ont également été réalisées sur des cachalots et plusieurs espèces de dauphins, ce qui contribuera à améliorer les connaissances sur la biologie de ces espèces des Antilles françaises.

Au total, plus d'une dizaine d'espèces de cétacés a été observée au cours de cette mission et l'ensemble des données collectées va permettre d'enrichir les informations déjà recueillies par les acteurs locaux, notamment le sanctuaire AGOA pour les mammifères marins dans les Antilles françaises.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Sargasses Express Tour

Publié le: juin 14, 2018

Let's go Willy !

Publié le: juin 07, 2018

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher