Femmes
d'Outre-Mer

mercredi, 05 décembre 2018 19:13

Huit princesses ultramarines à l’élection de Miss France

Alicia Ayliès a été la dernière Miss France venue de l'Outre-mer. C'était en 2017. Alicia Ayliès a été la dernière Miss France venue de l'Outre-mer. C'était en 2017.

Les représentantes des régions d’Outre-mer sont prêtes à briller de mille feux à l’élection de Miss France 2019. Le prestigieux concours de beauté aura lieu le 15 décembre 2018, au Zénith de Lille. La lauréate succédera à Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais 2017 et Miss France 2018. 

La billetterie de la 89e édition de l’élection de Miss France 2019 a été ouverte ce mercredi. Le compte à rebours a donc commencé, notamment pour les candidates de l’Outre-mer, qui rêvent toutes de coiffer le précieux diadème. Elles sont huit en lice : Ousna Attoumani (Miss Mayotte), Amandine Chabrier (Miss Nouvelle-Calédonie), Vaimalama Chaves, (Miss Tahiti), Laureline Decocq (Miss Guyane), Allisson Georges (Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy), Olivia Luscap (Miss Martinique), Ophély Mézino (Miss Guadeloupe) et Morgane Soucramanien (Miss Réunion). La dernière ultramarine à avoir été couronnée est Alicia Aylies.  Née en Martinique, elle représentait La Guyane en 2017.

MISS NOUVELLE-CALEDONIE, AMANDINE CHABRIER
« Nous sommes toutes victimes de l’image de la femme parfaite »

 Miss N Cal.jpg

© Bertrand Noël/Sipa

Amandine Chabrier a été élue Miss Nouvelle-Calédonie le 15 septembre 2018 à Païta. Elle est âgée 19 ans, mesure 1 m 71 et réside à Mont-Dore. Titulaire d’un baccalauréat littéraire, elle a déjà étudié un an en Australie, dans l’optique de devenir professeur de français. 

INTERVIEW
Qu’attendez-vous de votre participation à Miss France ?
« J'attends de ma participation à Miss France un gain en maturité, une expérience visant l'aspect humain et l'apprentissage du vivre-ensemble. Je souhaite développer également une belle ouverture d'esprit, loin de mon pays natal, afin de mûrir et avoir des bases pour mon futur. »

Quelle(s) cause(s) défendez-vous ?
« Je défends la cause du cancer du sein, plus précisément la sensibilisation à la mastectomie. Pour moi, le corps d'une femme est une œuvre d'art peu importe les différences. Nous sommes toutes victimes de l'image de la femme parfaite donnée par la société. Cependant, la perfection n'existe pas et chaque femme est unique et magnifique, même celles ayant subi une ablation du sein et qui pourraient se sentir gênées ou honteuses alors qu'elles ne le devraient pas. »

Quelles sont vos passions ?
« Je suis passionnée de sport, plus précisément de course à pied, de sport en salle et de danse. Je fais énormément de sport en salle et je cours dès que j'en ai l'occasion, surtout avec mon père. »

Comment décririez-vous la Nouvelle-Calédonie à ceux qui ne connaissent pas ce territoire ?
« Je décrirais mon pays comme une source culturelle. En effet, c'est un territoire où règne l'inter-ethnicité et où s'entremêlent partage et traditions. C'est également une richesse naturelle et bien souvent endémique, tel que nos lagons inscrits au patrimoine de l'Unesco depuis 2008 et qui regorgent d'espèces rares. C'est une sorte de "caverne d'Ali-Baba" pour les chercheurs. Je n’oublie pas nos sportifs, qui sont sur une terre foisonnant de paysages à en couper le souffle, mais aussi idéale pour les raids ou encore les compétitions nautiques. Enfin, mon propre métissage témoigne du mélange de cultures fortement présent ici, en Nouvelle-Calédonie. Nous sommes un pays jeune, où la population prend plaisir à entrecroiser les cultures afin d'apprendre le partage aux nouvelles générations. "Terre de parole, Terre de partage" telle est la devise de notre île ; qui caractérise à la perfection l'hospitalité et la convivialité de ses habitants. »
Pour en savoir en plus
Facebook : https://www.facebook.com/amandinechabriermissnouvellecaledonie2018/

MISS TAHITI, VAIMALAMA CHAVES :
 « L’éducation est le pilier d’une société »

Vaimalama-Chaves-Miss-Tahiti-2018-Mon-physique-d-adolescente-n-etait-pas-celui-d-une-miss.jpg

Vaimalama Chaves a été élue Miss Tahiti le 22 juin 2018 à Papeete. Elles est âgée de 23 ans, mesure 1 m 78 et réside à Mahina. D’origine Wallisienne par son grand-père, elle a été la première miss à se qualifier pour Miss France. Diplômée d'un BTS de négociation et relation client, d'une licence de droit économie et gestion spécialisée en commerce international et d'un master en management Vaimalama Chaves est aujourd’hui community manager dans une salle de sport et aimerait devenir professeur de marketing dans les lycées. 

INTERVIEW

Qu’attendez-vous de votre participation à Miss France ?
« Participer à Miss France est dans la continuité de mon titre de Miss Tahiti. J’aimerais vraiment rapporter la couronne qui nous échappe depuis tant d’années. Je suis fière de pouvoir représenter les Polynésiens et partager notre culture. Les rencontres et les expériences sont riches, et je sais que ce que je vivrai sera fantastique. »

Quelle(s) cause(s) défendez-vous ?
« Ce qui me tient le plus à cœur est l'éducation. Selon moi, c'est le pilier d'une société et je sais qu'un enfant qui trouve sa voie aujourd'hui sera un adulte épanoui demain. »

Quelles sont vos passions ?
« Je suis passionnée par l'art et la nature. Je suis curieuse de tout ce qui est manuel. Récemment, je me suis découvert une passion pour la peinture. Autrement, j'aime la musique. Je chante et joue de la guitare et du ukulele. »

Quel(s) sport(s) pratiquez-vous ?
« Plusieurs disciplines sportives m'intéressent et j'aime pratiquer des sports en plein air, dans la montagne ou à la mer. Je fais de la musculation, du fitness, de l'athlétisme, de la gymnastique, parfois des randonnées, du surf et du paddle. À mon sens, il est important de varier les pratiques sportives pour maintenir un intérêt dans le sport, plutôt que d'avoir à le subir. »

Comment décririez-vous la Polynésie à ceux qui ne connaissent pas ce territoire ?
« Mon pays est beau. Il est beau par ses paysages divers et variés, ses valeurs, ses habitants et notre chaleur. Nous sommes un peuple accueillant et souriant et en fonction de ce que vous chercherez à découvrir, nous essayerons au mieux de vous aider à trouver. »

Pour en savoir en plus :
Facebook : https://www.facebook.com/GoodVAIbes/
Instagram : @vaimalamachavesoff 

MISS SAINT-MARTIN ET SAINT-BARTHELEMY, ALLISSON GEORGES :
« Vivre dans nos îles est une façon de voyager sans se déplacer »

 Allisson-Georges-Miss-Saint-Martin-Saint-Barthelemy-2018-Beaucoup-pensent-que-les-petites-regions-ne-font-que-de-la-figuration.jpg

Allisson Georges a été élue Miss Saint-Martin et Saint-Barthélemy le 12 juillet 2018 à Saint-Martin, succédant à Anaëlle Hyppolite. Elle est âgée de 18 ans, mesure 1 m 72 et réside à Marigot (Saint-Martin). Elle a obtenu un baccalauréat économique et social et n’a pas encore entrepris d’études supérieures. 

INTERVIEW
Qu’attendez-vous de votre participation à Miss France ?
« Je me suis lancée dans cette aventure, car c’est une opportunité de vivre sur le plan humain une expérience unique en son genre. J’attends de ma participation à Miss France un gain de maturité, de capacité à prendre des risques et d’affirmation. Quoi qu’il arrive et quel que soit le résultat, je ne peux qu’en sortir gagnante. »

Quelle(s) cause(s) défendez-vous ?
« Les victimes de violences conjugales peinent encore trop souvent à faire entendre leur voix et même si les victimes sont le plus souvent des femmes, nous ne devons pas ignorer qu’il existe aussi des hommes dans ce cas. Si je deviens Miss France je défendrai cette cause. »

Quelles sont vos passions ?
« J'aime beaucoup la musique mais je suis passionnée par les enfants et notamment par les causes qui les touchent, telles que les violences conjugales mais aussi les conflits dans le monde qui les affectent, comme au Yémen par exemple. »

Quel(s) sport(s) pratiquez-vous ?
« La course à pied. J'aime beaucoup courir le matin. »

Comment décririez-vous Saint-Martin et Saint-Barthélemy à ceux qui ne connaissent pas ces territoires ?
« Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont des îles sœurs et sont communément appelées les îles du Nord. Saint-Barthélemy est une île française et Saint-Martin a la particularité d’être divisé en deux nations : française au nord et hollandaise au sud. Cela fait d'elle la seule île au monde à avoir une frontière invisible et le plus petit territoire à rassembler plus de 30 nationalités et cultures. Je suis très fière de cette particularité qui témoigne d’une diversité et d’une unité culturelle unique. Dans les îles du Nord vous trouverez de tout, au même endroit : plusieurs langues, trois monnaies, des festivités culturelles diverses tout au long de l’année… Vivre dans nos îles est une façon de voyager sans se déplacer. »

Pour en savoir plus :
Facebook : https://www.facebook.com/miss.saintmartin/
Instagram : @allissongeorgesoff

MISS MARTINIQUE, OLIVIA LUSCAP :
« Valoriser les richesses naturelles et culturelles de la Martinique »

Olivia-Luscap-Miss-Martinique-2018-J-aimerais-lutter-contre-le-gaspillage-alimentaire.jpg

Olivia Luscap a été élue Miss Martinique le 28 septembre 2018 à Fort-de-France. Elle est âgée de 18 ans, mesure 1 m 76 et réside au Robert. Elle est en classe préparatoire scientifique en biologie et espère devenir ingénieur en agroalimentaire. 

INTERVIEW
Qu’attendez-vous de votre participation à Miss France ?
« Elle me permettra de valoriser les richesses naturelles et culturelles de ma région. Elle favorisera aussi l'ouverture de portes : celles des médias et de la mode. »

Quelle(s) cause(s) défendez-vous ?
« Je lutte contre le gaspillage alimentaire. Grâce à ma notoriété je peux mettre en avant la conservation des denrées via un procédé scientifique : Sanibox. »

Quelles sont vos passions ?
« J'aime la natation, le basket-ball et la lecture. De plus la guitare reste mon instrument privilégié. » 

Comment décririez-vous la Martinique à ceux qui ne connaissent pas ce territoire ?
« Mon île offre un total dépaysement. Végétation luxuriante, plages de sable blanc, population accueillante... Laissez le charme agir ! Incontestablement je vous invite à découvrir ce paradis. » 

Pour en savoir plus
Facebook : https://www.facebook.com/olivialuscapoff/
Instagram : @olivierluscapoff

MISS GUADELOUPE, OPHÉLY MÉZINO
« Apprendre la langue des signes par les réseaux sociaux »

 Ophely-Mezino-Miss-Guadeloupe-2018-Je-suis-l-enfant-entendante-de-parents-sourds.jpg

© Bertrand Noël/Sipa

Ophély Mézino a été élue miss Guadeloupe le 4 août 2018 à Goyave. Elle est âgé de 19 ans, mesure 1 m 73 et réside à Morne-à-l’Eau. D’un père guadeloupéen et d’une mère réunionnaise, a candidate guadeloupéenne est étudiante en biologie et espère pouvoir préparer une licence de chimie. 

INTERVIEW
Qu’attendez-vous de votre participation à Miss France ?
« L’aventure miss France est avant tout une aventure humaine riche en rencontres et surtout en apprentissage. Ce qui est certain, c’est que j’en sortirai grandie. Fière de représenter mon archipel au niveau national, je me donnerai corps et âme pour remporter cette couronne. »

Quelle(s) cause(s) défendez-vous ?
«  En tant qu’enfant Coda — enfant entendant né de parents sourds—, j’aimerais défendre la cause des sourds et malentendants. Actuellement marraine de l’association Bébian un autre monde en Guadeloupe, j’aimerais sensibiliser la population des outre-mers et de l’Hexagone aux problématiques que vit cette communauté. Effectivement, le nombre d’interprètes est insuffisant et, par conséquent, l’accessibilité aux services et structures du quotidien est à désirer. Notre démarche de sensibilisation passe, dans un premier temps, par l’apprentissage des bases de la langue des signes grâce à des vidéos sur les réseaux sociaux. »

Quelles sont vos passions ?
« J’affectionne particulièrement la mode et le sport. Je considère la mode comme un art et un moyen d’expression original pour les créateurs mais également pour nous. » 
Quel(s) sport(s) pratiquez-vous ?« J’ai pratiqué l’athlétisme pendant neuf ans ainsi que le handball et l’équitation. Le sport, en plus des épreuves de la vie, a fait de moi la jeune femme déterminée et combative d’aujourd’hui. C’est l’école de la vie. »

Comment décririez-vous la Guadeloupe à ceux qui ne connaissent pas ce territoire ?
« Le territoire guadeloupéen est riche de son patrimoine culturel. C’est une terre de métissage et cette diversité se ressent dans nos plats, nos danses et nos coutumes. Adeptes du tourisme vert ou bleu, notre archipel possède une biodiversité luxuriante. Nos grandes plages au sable blanc, nos magnifiques cascades et rivières vous feront rêver ! »

Pour en savoir plus
Facebook : https://www.facebook.com/ophelymezinooff/
Instagram :  @ophelymezinooff

MISS MAYOTTE, OUSNA ATTOUMANI : 
« Mettre en valeur les sites touristiques de Mayotte »

Ousna-Attoumani-Miss-Mayotte-2018-Je-souhaite-representer-la-diversite.jpg

Ousna Attoumani a été élue le 24 août 2018 à Kani Bé. Elle est âgée de 20 ans, mesure 1 m 77 et réside à Chiconi.  Titulaire d’un baccalauréat littéraire, décroché au lycéepolyvalent de Sada, elle a poursuivi ses études avec une licence en langue étrangère appliquée (LEA), spécialité anglais et chinois, avant de se lancer dans des études de tourisme.Elle pratique le fitness et se passionne pour le design et la modeElle souhaite « mettre en valeur les sites touristiques de Mayotte, notamment de Chiconi »
Pour en savoir plus :
Facebook : https://www.facebook.com/missmayotte2018/
Instagram : @ousnaattoumanioff

MISS GUYANE, LAURELINE DECOCQ : 
« Faire découvrir aux guyanais leurs communes de l'intérieur » 

miss-france-2019-guyane-cb8022-0@1x.jpeg

Laureline Decocq  a été élue le 13 octobre 2018, à Cayenne. Elle est âgée de 18 ans, mesure 1 m 77 et réside à Rémire-Montjoly. Elle prépare un DUT technique de commercialisation dans l’optique de devenir directrice markéting. Elle souhaite « faire découvrir aux guyanais leurs communes de l'intérieur »
Pour en savoir plus :
Facebook : https://www.facebook.com/LaurelineDecocqOff/
Instagram : @laurelinedecocqoff

MISS REUNION, MORGANE SOUCRAMANIEN : 
« Sensibiliser à l’endométriose »

Morgane-Soucramanien-Miss-Reunion-2018-Je-croque-la-vie-a-pleines-dents.jpg

Morgane Soucramanien a été élue le 25 août 2018 à Saint-Denis. Elle est âgée de 18 ans, mesure 1 m 74 et réside à Sainte-Marie. Elle devait débuter un DUT en Carrières sociales pour devenir éducatrice spécialisée mais a préféré se consacrer pleinement à Miss Réunion. Elle pratique la course à pied, la randonnée et le fitness.Si elle devait défendre une cause ce serait la sensibilisation à l’endométriose.
Pour en savoir plus :
Facebook : https://www.facebook.com/missreunionofficiel/
Instagram : @morganesoucramanienoff

Précision : Miss Mayotte, Miss Réunion et Miss Guyane n'ont encore donné suite à notre questionnaire.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher